«Sortir de l’ombre, briser les tabous» : Un énoncé de position sure l’homophobie dans le sport

Au cours des dernières années, les dirigeantes et dirigeants canadiens du sport ont mis en œuvre plusieurs initiatives stratégiques nationales afin de promouvoir la sécurité, le plaisir, l’esprit sportif et les comportements éthiques au sein du système sportif canadien. La plupart du temps, l’expérience sportive est extrêmement positive pour celles et ceux qui y participent, mais il arrive parfois que les participantes et les participants ne puissent s’y sentir en sécurité et acceptés. Des comportements comme le harcèlement, l’intimidation, la violence et l’homophobie affaiblissent l’extraordinaire potentiel qu’offre le sport dans sa contribution au développement personnel, social et communautaire.

Conformément à son mandat, qui consiste à accroître la participation des femmes et des filles au sport et à l’activité physique, Femmes et sport au Canada a préparé un énoncé de position au sujet de l’homophobie dans le sport. L’homophobie – qui peut être définie comme la crainte et la haine des homosexuelles et des homosexuels – est souvent un obstacle à la pratique du sport et ce, pour tous les groupes d’individus : femmes et hommes, jeunes et personnes âgées, femmes et hommes homosexuels et hétérosexuels. Notamment, beaucoup de filles et de femmes ne veulent pas pratique un sport parce qu’elles craignent d’être perçues comme des lesbiennes.